Outils

Cahier des charges : cet outil indispensable pour tout projet web

Par  | 

La concrétisation d’un projet web peut se révéler long et complexe à réaliser. Le prestataire doit comprendre de façon claire ce que son client attend de lui. C’est là qu’entre en jeu un cahier de charges. Ce support concrétise une demande reçue et doit être clair et facile à interpréter.

Présentation d’un cahier de charges

Le cahier de charge (CDC) constitue la base pour concevoir un projet technique. Il doit contenir les essentiels pour comprendre le projet dans son ensemble. Si vous ne savez pas comment rédiger un cahier des charges, sollicitez l’aide d’expert en digitale. Pour le développement d’une application mobile, il est également possible de le télécharger en ligne.

En tant qu’outil de travail, il est important que le CDC soit facile à interpréter. Le présenter de façon structurée permet aux lecteurs qui vont l’utiliser (chef de projet, développeurs web, etc.) de comprendre vos attentes. Un bon CDC doit comprendre des informations globales sur le projet. A cela s’ajoutent les descriptions techniques et fonctionnelles de celui-ci.

Il n’existe pas de formule toute faite à respecter pour rédiger un CDC. En revanche, tous les modèles présentent une base commune regroupant différents éléments. Le premier étant une liste de diffusion à destination de tous les acteurs amenés à interpréter le CDC. Un suivi de version et la table de matière facilitent aussi la lecture de cet outil. Il peut être également utile d’adjoindre un glossaire pour expliquer les terminologies techniques.

Quels sont les avantages d’un CDC ?

Un CDC permet de mettre à nu vos besoins pour un projet web. Devant ce fait, vous saurez exactement de quoi vous avez besoin pour atteindre l’objectif. Le CDC détaille vos attentes propres et facilite la compréhension des besoins des internautes. Outil à interpréter, le CDC doit alors donner la priorité aux listes à puces, aux schémas, etc. Voilà comment rédiger un cahier des charges efficacement.

Avoir cet outil à disposition permet aussi au prestataire de savoir vos priorités. Dans ce cas, le CDC facilite le démarrage d’un projet web puisqu’il permet de distinguer l’essentiel du facultatif. Cela permet au client d’avoir en ligne une première version de son projet qu’il peut compléter au fur et à mesure. Sortir une version moins complète d’un projet web semble intéressant que d’attendre une version parfaite.

Autre avantage du cahier de charges est de faciliter la compréhension du projet pour vos interlocuteurs. Ces derniers peuvent vous aider à améliorer certains points ou à les modifier carrément. Grâce à leurs compétences techniques, ils sont en mesure de confirmer ou d’infirmer la viabilité d’un projet.

CDC fonctionnel VS CDC technique

Le cahier de charge fonctionnel est souvent réclamé en amont de toute analyse technique. Ce besoin urgent s’explique par le fait qu’il permet de définir d’emblée les tenants et aboutissants du projet. Un CDC fonctionnel va contenir différents éléments, entre autres l’analyse fonctionnelle du projet et l’étude des besoins.

Un CDC fonctionnel détaille les préconisations et les contraintes techniques à la réalisation du projet. Pour savoir comment rédiger un cahier des charges technique, il faut étudier tous les aspects techniques du projet. Ainsi, ce type de cahier de charge concerne les outils et langages à utiliser. Il spécifie également les fonctionnalités à développer en plus des modalités techniques.

En tout cas, il faut spécifier clairement vos objectifs lors de la rédaction d’un cahier de charges. N’oubliez pas que celui-ci est indispensable pour tout projet web visant à promouvoir un produit. Il sera aussi utile pour fédérer votre communauté sur les réseaux sociaux. Evidemment, un bon CDC permet de réaliser un projet internet susceptible d’attirer de nouveaux clients.

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire Login

Abonnez-vous à notre newsletter

Sur astuceswebmarketing, vous pouvez facilement devenir Membre « Privilégié » et bénéficier des 2 guides:

Abonnez-vous!
Aller à la barre d’outils